Comment expliquer le kindle à Charles Dickens ?

Le kindle low-tech

Je suis d’accord : on ne croise pas souvent Charles Dickens dans les dîners en ville. Mais le jour où cela arrive, il vaut mieux avoir préparé un sujet de conversation. Sans quoi, la discussion risque de dériver vers des sujets délicats.

« En toute franchise  avez vous préféré mon dernier roman ‘L’embranchement de Mugby ?  Ou celui que d’aucuns considèrent comme mon chef d’œuvre : ‘La terre de Tom Tiddler’ ?

Vous sauriez quoi répondre, vous ? Déjà qu’un auteur mort, ce n’est pas facile tous les jours. Alors un auteur mort vexé…

Rachel Walsh a choisi de ne pas prendre de risque : elle a déjà un sujet de conversation, et même un exemplaire de Kindle victorien à montrer.

Mais paradoxalement, ces petits livres soigneusement calligraphiés me semblent trop joyeux pour l’interface austère des liseuses. Je me demande si Dickens n’aurait pas mieux compris si on lui avait montré ses textes imprimés en corps 10 sur un rouleau de sopalin.

Mais peut être que ca l’aurait vexé.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :