Serge Brussolo – Comme un écureuil

J’aime imaginer toute l’histoire d’abord, je ne vais jamais au hasard. C’est une habitude que j’ai prise en écrivant des romans policiers d’énigme […] qui imposent une grande rigueur de construction. Je trouve que c’est un grand plaisir de chercher des idées, de les amasser comme un écureuil. De cette manière, quand on se met à écrire, on n’a jamais peur de la page blanche. Ne reste plus que le bonheur de construire le monde fabuleux qu’on a dans la tête avec toutes les pierres qu’on a déjà engrangées.

 Serge Brussolo

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :