On ne peut pas se tromper avec les métaphores

Comme un vol de gerfauts hors du charnier natal
Fatigués de porter leurs misères hautaines
De Palos de Moguer, routiers et capitaines
Partaient, ivres d’un rêve héroïque et brutal…

La métaphore, figure de base de l’écrivain. La seule qui subsiste quand on a oublié tout le reste, antanaclases et autres polysyndètes.
La métaphore, donc, a fait l’objet d’un article d’Internet Actu, repris un peu partout cette semaine.

La thèse tient en une phrase : les métaphores, loin d’être une simple illustration, donnent forme à la pensée. L’esprit, par analogie, va limiter les caractéristiques réelles d’un élément à celles qu’il associe à la métaphore. Comparer le cerveau à un ordinateur, c’est déjà le séparer en fonction de mémorisation, de compréhension et ne plus voir les yeux que comme un périphérique externe de capture.

La métaphore, outil à double tranchant. D’un côté, elle ancre des images dans l’esprit du lecteur. De l’autre, elle bride votre propre capacité d’imagination.
A manier en toute connaissance de cause, même si la pire des métaphores vaudra toujours mieux que de longues explications.

Pour le plaisir, quelques exemples :

La littérature : un coup de hache dans la mer gelée qui est en nous. (Kafka)

Soir de Paris ivre du gin
Flambant de l’électricité  (Apollinaire)

Non, vraiment, il n’y a pas moyen de se tromper avec les métaphores.

Duplumier, à travers ma personne, c’est notre politique agricole tout entière qui sert de cible aux brebis galeuses qui rampent secrètement parmi nous en brandissant l’étendard de l’anarchie…

Enfin presque …

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :