Cimetière des rêves – L’anti Jack Vance

derekL1963 -islands

Dans la Langue Ancienne parlée dans la Basse-Terre d’Iréné, la cité s’appelait Rhodrora. Lorsque la Langue Ancienne était la Langue Vieille, elle était connue sous le nom de Rhudaroralla. Lorsque la Langue Vieille n’était encore que le dialecte parlé par les sauvages Wittingas, elle s’appelaitAyassavalle dans la Langue Mère de Romplannan. Encore avant, elle était Yngavvalook dans la langue du Troisième Empire Irénique. Sous le Second Empire Irénique, elle s’appelait Russevalaya. Pour la population du fabuleux Premier Empire, c’était Chailiana, et les Empereurs Dorés y avaient installé leur trône.

Robert Chilson – Cimetière des rêves

Cimetière des rèves de Robert Chilson. Un petit livre publié au masque SF. Oublié à un tel point que l’image d’illustration est introuvable sur le Net. Mais un petit livre très intéressant, qu’on pourrait presque comparer à Jack Vance.

J’ai toujours adoré Vance et sa Terre au bord de la disparition, ayant fait cent fois le tour de toutes les expérimentations et réduite à attendre l’explosion du soleil en cultivant l’art du bon mot et de la plus exquise politesse.

Jack Vance fait partie de mes auteurs de référence. Mais, malgré tout son talent, je n’ai jamais pu complètement accepter ses prédictions comme plausibles. Mon disbelief se suspend bien, mais je n’arrive pas à croire – une fois le livre refermé – que notre futur puisse ressembler à ca.

Ca choque ma conception du monde. Il y a un mot très snob pour ca Weltentauschung, je crois. Tout ce que je crois connaître de l’humanité me hurle de refuser les hypothèses de Vance. Non, l’humanité ne devient pas de plus en plus raffinée, et les expérimentations sociales sont oubliées par la génération suivante.

De même, il y a peu de ruines chez Vance. Quelques fragments venus du passé, et des morceaux de technologie, mais c’est tout. Une Terre où l’humanité tourne en rond depuis des lustres devrait être couverte de ruines en tous genres. En Europe, il est quasiment impossible de creuser les fondations d’un nouveau parking sans tomber sur une échoppe médiévale, les charniers d’une ancienne bataille, une villa gallo-romaine ou un feu de camp néolithique.

Alors dans 10 000 ans … Il faudra repousser les vestiges pour simplement espérer s’asseoir.

Il y a des petits livres qui attendent, oubliés, que quelqu’un les rouvrent. Mettant un instant à la lumière des visions, une image, un poème. Le cimetière des rèves est l’anti-Vance.

Le progrès social ?

Les peuples sont enfoncés dans des guerres ancestrales, des haines de royaume à royaume qui évoquent un moyen âge où on aurait figé tout progrès. Les hommes se présentent en donnant le nom de leurs ancêtres, celui de leur famille et les exploits qu’ils ont accompli.

Les ruines ?

On ne peut faire trois pas sans tomber sur un ancien bâtiment, les ruines d’une civilisation ou une ville qui a traversé plus d’empires que les hommes n’ont de mémoire.

Et tout cela me satisfait. Ce futur là, j’y crois, même démesuré, même fou.

Alors, bien sûr, ce petit livre a quelques défauts. La quête du héros n’aurait pas pu être plus classique : on a enlevé sa fiancée et il s’est lancé à la poursuite des ravisseurs.

A part ca, les méchants manquent complètement de personnalté, et l’auteur donne souvent l’impression de n’avancer dans l’intrigue que contraint et forcé.

On suit pourtant les péripéties du narrateur sans déplaisir, comme une promenade au côté d’un ami un peu rasoir, qui – tout en vous contant sa vie sans intérêt – vous guide à travers les merveilles accumulées de mille générations d’hommes.


L’image d’illustration est une oeuvre de DerekL1963, publiée sur Flickr sous licence Creative Commons.

Publicités

un commentaire

  1. Salutations,
    non, ce livre n’est pas totalement oublié, et oui, on trouve sa couverture sur le net… Merci Noosphère !!

    http://www.noosfere.org/icarus/livres/niourf.asp?numlivre=277

    Jolie critique, merci 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :