Gong Jiyoung – la question et le plaisir

Avant 2000, je me demandais quel était le sens de mon écriture, mais à présent je cherche à apporter du plaisir, ce qui peut prendre des formes très variées. On a parlé à un moment de crise de la littérature coréenne, mais je pense que c’est parce que le plaisir en était absent. Que la littérature s’était éloignée de la vie. Si les gens aiment tellement les dramas [séries télévisées], c’est parce qu’ils s’y retrouvent. Poser une question sérieuse aux lecteurs et leur permettre d’y réfléchir tout en éprouvant  du plaisir, tel est mon propos.

Gong Jiyoung – écrivain coréenne

Quand les types qui publient 10 millions d’exemplaires disent quelque chose, les types qui publient mille exemplaires écoutent…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :