Nostradamus : Le mystère des banalités anciennes

Nostradamus en pierre

C’est un inédit de Nostradamus, posté par un anonyme dans les commentaires de liberation.fr.

Chiqué ? Il l’a écrit lui même ? Ou réapparition de centuries inconnues ?

Nostradamus prédit le krach boursier et prophétise ses retombées. Voici le passage qui nous intéresse :

En l’an dey grâce suivant ley joutes de l’Est, les vauctours a leur tour chucteront
Du ciel les mannes soudain taries, la Pescte rien n’ectait en comparaison
Ley nabots chucteront dudit piédestal, poussière sur les courbes cherries
Eclairssie vite emportay, Janus baffoué, passé et present mêlés, vilains ladres chucteront comme pierres
Tectines à sec, les hommes à grandes et feroces bouches tomberont
Gueux courront dans les prais, l’âge des fectins reviendra, moult joy
Moult sang, moult élégants chavaliers mis à bas, moult écoureuils gragnotés.

Perso, j’aime beaucoup. Pourquoi s’embêter à faire des prophéties? Il suffit de décrire une situation vécue sous une forme poétique. Au bout de quelques années, personne ne comprendra plus les références, et on aura une superbe prophétie, cohérente sans être trop précise. Réutilisable.

Et pour ceux que ca intéresserait, l’analyse exclusive de ce texte, par l’auteur du commentaire :

Une fois l’authenticité de la lettre confirmée par des procédés scientifiques ultra-précis, je n’ai pas mis longtemps à décrypter l’ensemble du message. Contrairement à ses habitudes, Nostradamus n’avait pas versé dans l’hermétique imbitable.

Écrivant à une riche rentière florentine dont il est le devin personnel, comme Raspoutine le sera de la tsarine, le prophète laisse ici libre cours à son don terrifiant : pris dans les convulsions de ses transes prophétesses, Michel de Nostrame pressent les derniers soubresauts de notre système, la dégringolade boursière. Et prédit la proche chute du capitalisme. Fausse interprétation ? Impossible, trop de détails concordent. Démonstration, ligne par ligne :

En l’an dey grâce suivant ley joutes de l’Est, les vauctours a leur tour chucteront :

L’allusion aux jeux Olympiques de Pékin est claire et précise : ces « joutes de l’Est » ne peuvent que désigner le grand raout pékinois [3] qui vit une illustre Ministre chausser ses sabots roses. Le grand boum est pour 2009, donc.

Le terme de « vautour », désignant le charognard par excellence, laisse déjà augurer de ce qui va suivre. En effet, le charognard désignait déjà dans les temps médiévaux celui qui pour l’argent était prêt à toute les vilenies. Citons Teillard de Chardin (1545) : « dissimulé dans l’ombre, poignard à la main, ce vil charognard s’apprêtait à commettre son larcin. »

Du ciel les mannes soudain taries, la Pescte rien n’ectait en comparaison :

Il n’est pas étonnant que Nostradamus fasse appel à des références religieuses pour désigner le système capitaliste : en son temps, l’église ne mégotait pas forcément sur les pépettes sonnantes et trébuchantes (euphémisme d’envergure).

Ces « vannes taries » n’évoquent évidemment pas le dernier spectacle de Bigard mais le grand assèchement financier à venir. Nul besoin d’expliquer la référence à la peste. Juste de souligner l’ampleur de la chose : Nostradamus a vu sa première femme emportée par la peste avec ses trois enfants, nul doute qu’il sait de quoi il parle. D’où cette certitude : çà va faire mal…

L’image d’illustration est une oeuvre de Dierk Schaefer, publiée sur Flickr sous licence Creative Commons.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :